Le traumatisme émotionnel et la photo Irisame

Un traumatisme  est un dommage causé au psychisme par un évènement traumatisant qui va détruire l'équilibre de la personne qui l'a vécu.

 

Le bébé ou mème le jeune enfant ne possède pas les facultés intellectuelles suffisantes pour comprendre ce qui lui arrive et relativiser les évènements auxquels il est confronté. Sa mémoire est avant tout émotionnelle et sensorielle. On peut dire que certains évènements qu'il vit sont de véritables traumatismes.

 

 Exemples de certains traumatismes que la photo a pacifié :

 

Traumatismes conscients :

  • La naissance
  • La naissance avec forceps
  • Violences d'ordre sexuel.
  • Fuite de son pays, passage par les camps de réfugié comme boat-people
  • Accidents de la circulation
  • Avortement.
  • Suites d'opération chirurgicale.
  • Harcèlement.
  • Émotions dues à une maladie grave.

 Traumatismes inconscients :

  • Présence d'un jumeau les premiers mois de la grossesse.
  • Traumatismes vécus par les parents ou grand-parents.

 Vous trouverez les témoignages de ces expériences dans le livre à paraître sur la photo Irisame

 

 

Observations

Très souvent la personne ignorait que le traumatisme serait traité par la photo. Il a surgi avec son ensemble de réactions physiques et émotionnelles. j'ai alors découvert ce que la personne avait vécu et l'existence du traumatisme.

Il a parfois été pacifié en groupe lors d'un atelier.

 

D'autres personnes n'étaient pas certaines d'avoir vécu ce traumatisme. Les réactions corporelles ont alors permis de valider ce qu'elles ressentaient de façon intuitive.

 

La personne peut venir en séance ou décider de travailler seule avec la photo.

En effet certaines personnes ont besoin de solitude, de silence et d'intériorité. La photo amène naturellement au bien-être et aux émotions positives. Le principe d'homéostasie est aux commandes.

 

 

Par précaution la présence d'un thérapeute formé en la matière est souhaitable et préférable.

 

 

  • Important : la photo n'a été utilisée que pour des traumatismes assez anciens. Pour des traumatismes récents il est indispensable de consulter un spécialiste en ce domaine et d'utiliser la photo en sa présence.